Depuis dix ans déjà, à l'occasion du Salon du Meuble, le Jury du Grand Prix de la Critique du Meuble Contemporain, en collaboration avec VIA (Valorisation de l'Innovation dans l'Ameublement) décerne chaque année ses Grands Prix, avec l'intention de sélectionner des œuvres-meubles contemporains qui, par leur conception, leur forme, leur couleur, leur qualité, peuvent être considérés comme des créations originales, prenant place dans la tradition de l’expression du style original d’une année. Refusant les normes esthétiques écrites, le Jury décide de ses choix en fonction de l'évolution des sensibilités et du mouvement créateur d'aujourd'hui.

Pour cette date anniversaire, tous les meubles primés au fil des années sont présentés en même temps que chacun des designers lauréats a invité à exposer deux artistes peintres ou sculpteurs, dont la création lui apparaît particulièrement proche de sa démarche et dont il apprécie les œuvres. L’ensemble permettant d’établir la filiation existante sur le plan de la création plastique.

Le Jury considère avec plaisir la réussite des sélections dont l'envergure est une preuve de leur qualité et du sérieux des choix, et se réjouit que cet inventaire remarquable du style du meuble et de l'harmonie plastique soit  exposé au VIA (29-27 avenue Daumesnil, 75012 Paris), du 25 octobre au 23 novembre 1997.

MANIFESTE POUR L'OEUVRE-MEUBLE

On oppose souvent arts plastiques et arts appliqués. On peut l'admettre de la part des experts lorsqu'il s'agit d'en clarifier les règles. Cela se comprend moins lorsque ce jugement s'apprécie à travers le filtre de l'oeil de l'homme qui s'approprie les oeuvres-produits, sans distinction de genre. Se faire plaisir est son unique préoccupation. L'objet devient ainsi support d'un esprit, d'une interprétation miroir de la personnalité de celui qui compose son cadre de vie.
Cette exposition "10 ans du Grand Prix de la Presse Internationale de la Critique du Meuble Contemporain" montre qu'il est permis à des designers d'avoir une âme artistique.Une fois n'est pas coutume.
                                                                                       Gérard LAIZE Directeur Général VIA

__________________

A toutes les époques, , le meuble est le diapason de la qualité de la vie. Il donne le "la" du vrai progrès technique, social et culturel. Il est le signe du code humaniste. aujourd'hui la fois invention et produit industriel le meuble doit d'abord être considéré comme une création dont la généralisation devient un fait de société. Une "oeuvre-meuble" doit pouvoir établir une interaction avec les oeuvres plastiques qui l'entourent affirmer son existence sa capacité d'échange, de complémentarité comme son unicité et son identité. C'est pourquoi, chaque année il est propose aux stylistes-lauréats d'inviter deux peintres dont l'oeuvre leur apparaît particulièrement proche de leur démarche et dont ils apprécient les tableaux pour exposer en même temps qu'eux sur les cimaises. On peut ainsi juger de l' interdisciplinarité des créations de leur diversité, de leur échange et de leur synergie.
Le jury du Grand Prix de la Critique du Meuble Contemporain a voulu inviter le public à porter un oeil critique doté d'une "distance culturelle" sur les "oeuvres­ meubles" signifiants; pour apprécier à la fois la novation technologique (matériaux - ingéniosité la forme et la fonctionnalité la qualité et le volume la couleur, l'originalité et la présence esthétique de l' oeuvre. Le jury encourage les artistes et parmi eux tout particulièrement les jeunes créateurs et les fabricants conscients de leur responsabilité culturelle.
Il nous semble que la modernité se situe à ce niveau de "complexité" dans l'échange et l'affirmation par l'oeuvre. Le critère souverain reste le "supplément d'âme" dont chaque oeuvre est dotée et qui constitue son magnétisme. Nous souhaitons que le public ait de la sorte une vision plus riche de chaque oeuvre et soit attentif et sensible à la vertu d'authenticité du meuble c'est-à-dire à sa valeur de réalité.        André PARINAUD, Président

Artistes primés

•         en 1987, Martin SZEKELY (Éditions Noétu) et Xavier MATÉGOT, et prix jeune   créateur à Fabienne ARIETTI et Thierry HUSSON (Éditions Ah! Création)
•         en 1988, Régis PROTIÈRE (Éditions VIA), et  prix spécial du Jury à Pascal            MOURGUE (Éditions Fermob)
•         en 1989, Christian DUC (Éditions CBM Créations), et prix jeune créateur à          YAMAKADO (Éditions Yamakado)
•         en 1990, Thibault DESOMBRE (Éditions Transfert & Soca Line), et prix jeune    créateur à Marc BARANDARD (Éditions Hatchi Design)
•         en 1991, Sylvia CORRETTE, et prix jeune créateur à Ariane MERLO et à Christophe PILLET (Éditions Xo)
•         en 1992, CHAFIK, et prix jeune créateur à Loïc BEUCHET, à Thierry         POUBEAU            (Éditions Soca Line), à Tom TILLEUL et Alexis TRICOIRE
•         en 1993, DELO-LINDO (Éditions Soca Line), et  prix spécial du Jury à Martine    HARLÉ (Éditions Boistech) et Mathieu HILTON
•         en 1994, Thibault DESOMBRE, et prix spécial du Jury à Montsé PADROS et         Carlos RIART et à YAMAKADO
•         en 1995, Éric JOURDAN et CHÉRIF (Éditions Lou Fagotin), et prix spécial du      Jury      à René BOUCHARA (Éditions Fermob)
•         en 1996, Jean-Marie MASSAUD, et prix spécial du Jury à Christian TOLOSA et    prix      du 10ème Anniversaire à CHAIX et MOREL
•         en 1997, Pascal BAUER, et prix spécial du Jury à Reynald LEROY (Éditions          Rinck)

Participaient au Jury : Thierry de Beaumont (L'Atelier - Magazine de la Création Contemporaine), Gilda Bojardi (Interni - Italie), Roger Bouillot (Tout Prévoir),  Henri-François Debailleux (Libération),  Paul Jordery, Sophie Lemoine (Le Figaro), Béatrice Loyer (Technique et Architecture), Dane McDowell (Revue Résidences), André Parinaud (Président), Jean-Louis Pradel (L'Événement du Jeudi), Chantal de Rosamel, Rémy Vriz (VIA).
Nous trouvons ici l’occasion de remercier tout particulièrement Pierre Cardin, créateur et grand amateur de meubles contemporains qui, depuis l’origine du Prix, a mis son Espace (1-3 avenue Gabriel, 75008 Paris) à la disposition du Jury.