Le savoir-faire des soyeux étant en voie de disparition, André Parinaud souhaitait rendre hommage à ce merveilleux artisanat qui requiert une technique de maître. Il enregistrait ainsi, grâce à ce projet, un savoir-faire parfait tout en lui insufflant l'image du beau moderne. D'autre part, suggérer ce travail aux artistes était pour lui une façon de leur demander de servir "l'esprit de l'art", en se dépassant pour "surmonter les contradictions qui lui sont imposées par la commande, afin de mieux affirmer son style." (ibid.)
André Parinaud a décrit chaque œuvre produite comme un miracle, car elle est née du dialogue entre l'artiste, le matériau et son artisan. Tous ont su adapter la création, l'intuition, à une "fibre vivante" (ibid.).
    Quelques exemples montrent comment le dialogue s'est établi et comment les artistes ont su à a fois s'adapter et adapter le support :

"Murmures" 150cmx109cm
"Bucoliques" 150cmx110cm
 

DELVAUX, a choisi un satin très dense dont la texture très subtile accentue le nacré et le chatoiement des carnations.

   

MATTA, un carton de jacquard a été composé spécialement pour.

 
   
P 25-1976- 144cmx108cm
Jardin jaloux 145cmx109cm
 
HARTUNG, entre plusieurs projets initiaux - l'un très original superposait des mousselines brossées chacune d'une couleur différente - a finalement opté pour une soie lisse et brillante qui souligne la vigueur de son geste.
   
HUNDERTWASSER a voulu que les lignes et les surfaces satinées de son œuvre trouvent leur pleine valeur par le "sabre" de l'artisan qui transforme en velours les qualités plastiques donnant une profondeur mystérieuse à sa création.
 
   
Cocons et doupions sur lit de mûrier 110cmx158cm
"Orchestration visuelle" 110cmx145cm
  ALECHINSKY a souligné son trait par le «  velouté » du velours au sabre qui lui apporte une troisième dimension.    
AGAM a utilisé la technique du "lancé découpé" pour créer un tissu dont le dessin et le relief soient déjà un Agam. Le jeu des couleurs sur le satin et le taffetas souligne la richesse de sa palette..
 
   
Liberté en soi 145cmx109cm
DEWASNE a recherché une soierie lisse, presque laquée, adoptant un traitement lié à la surface. Il a été séduit par la profondeur des nuancesobtenues et a utilisé pour la première fois une tonalité marron qui ne figurait pas dans sa palette habituelle - admirable démonstration des ressources du nouveau matériau.


André Parinaud résume lui-même ce que ce projet a accompli et représente aujourd'hui en conclusion de son texte pour le catalogue de l'exposition inaugurale:
"La fin du monde agraire s'achève en Occident et ce sont les crises de cette mutation que nous vivons. L'exemple de cette union entre les plus grands artisans et les créateurs majeurs d'aujourd'hui est une démonstration tonique du grand possible de demain. Les créateurs ne peuvent ignorer les merveilleux trésors de la traditions et maintenant qu'ils ont conquis leur totale liberté, il devient possible de conférer la dimension de la modernité aux disciplines du passé les plus exemplaires - celles qui ont nourri notre culture - et grâce à eux peuvent devenir le miel du futur.
Cette peinture de soie est le merveilleux pavillon de notre espérance. "