ANDRE PARINAUD

UN PASSEUR
DANS LE XXe SIECLE




                  « Il existe une catégorie d’hommes exceptionnels que l’on nomme les Créateurs – artistes, écrivains, chercheurs – dont la marginalité est évidente, généralement par l’outrance de leur sensibilité et de leur comportement, et qui se sont spécialisés, par la force des choses, dans les voies qui, en finale, ont justifié leurs attitudes et nous permettent de considérer l’intérêt de leurs « inventions ». Ils sont dominés par la curiosité et leurs découvertes, comme leurs œuvres, sont parvenues à nous convaincre de l’intérêt de leurs exigences.» A.P avril 2006

 

 

 

 
Régulièrement sollicité par quelques amis éditeurs, André Parinaud a toujours refusé d’écrire ses mémoires, et je me suis longtemps demandée pourquoi. Avec le recul et grâce au dépouillement minutieux de ses dossiers j’ai compris ce refus. Il était dans la vie, dans le présent, et surtout, seul le futur l’intéressait. Tout ce qui, pour lui, était son passé, avait été enregistré, publié et déjà diffusé, et son intérêt allait tout naturellement vers de nouvelles rencontres pour questionner et débattre, et d’autres aventures. Plus de six années après sa disparition, l’idée de ce site est donc née, comme devoir de mémoire, pour faire partager une partie des volumineuses archives qui sont autant de témoignages d’une période intellectuellement intense et riche de l’après-guerre… En mai 2011 Artcurial a dispersé de nombreuses correspondances qui lui furent adressées durant plus de cinquante années par les témoins-acteurs de l’époque. La création de ce site se veut la continuité et le complément de cette première démarche, pour que puissent être « feuilletés », « consultés » : interviews, éditoriaux, critiques, conférences, inédits, toujours dans l’esprit de synthèse qui l’anima.  Ce sera un long et minutieux travail qui commence et va se poursuivre dans le temps.  C.P   septembre 2011