Les géométriques de Felipe GAYO

Chaque œuvre de Felipe Gayo dit, l’Exigence, la Rigueur et la Beauté. Elle introduit, sous notre regard des vérités, qui se dissimulent d’ordinaire et nous prouvent que, derrière les apparences, règnent les lois qui nous gouvernent.

La science physique la plus avancée, nous apprend que, à l’origine de l’Univers, au moment du « grand Bang » – il y a sans doute 15 milliards d’années – la force qui a déterminé l’expansion des mondes et qui avaient la dimension d’une tête d’épingle et une puissance inouïe, a, en explosant brisé la Symétrie Parfaite qui la constituait.

La matrice de cette perfection est demeurée dans chaque atome – comme un signe holographique – qui autorise toutes les combinaisons et toutes les structures de la Matière et de la Vie – les Etres et les Choses – et explique le déroulement de l’évolution, comme l’Expansion des galaxies.

Nos plus grands philosophes, depuis Anaximandre, Héraclite, Démocrite, Parménide, Pythagore et Platon, ont eu les intuitions que la science vérifie aujourd’hui. Mais, les idées ne trouvent leur valeur, que démontrées par le Sens et la Raison. Le rôle des Artistes est d’être comme des explorateurs, à la pointe de la recherche, qui ramènent dans leur filet les pépites des vérités capables de nous faire vivre.

Felipe Gayo est de cette race d’inventeur superbe, dont les créations fascinent, par la force des mouvements, et la qualité d’éternité qu’elles diffusent.

Regardez bien – « les géométriques » de Felipe Gayo – ses étonnantes constructions composées avec de si fragiles éléments. On pourrait croire qu’un souffle va les disperser ! Elles ont en réalité, la puissance de l’Absolu ! Ses allumettes, ses bâtonnets, ses épingles, composent les triangles magiques et les figures de l’Intelligence et de l’Imaginaire, d’une géométrie parfaite, celle de l’Harmonie des sphères et des musiques de Bach.

Lorsque Vasarely et Agam firent leur entrée sur la scène artistiques – et avec quel succès – ils n’avaient pas, l’un et l’autre, une source d’inspiration plus riche et une qualité plus affirmée, que celle de leur cadet d’aujourd’hui, dont l’originalité et le talent, vont devenir un style, que notre époque n’oubliera plus.                                      
                                                                                                                            A.P. - Août 1991